A LA CROISÉE DES CHEMINS ?

Publié le

HEURS ET MALHEURS DU ZOO
Le ZOO DES 3 VALLEES, c'est le premier grand zoo privé qui est créé en FRANCE, depuis des décénnies.
Il n'a jamais sollicté le moindre financement public.
Il a été créé dans une volonté de participer à l'aménagement du territoire pour les TARNAIS et en particulier les jeunes, à l'ouverture aux thématiques relatives à l'état du monde et à la biodiversité et à son attractivité touristique, loin de tous les grands circuits touristiques, qui sont les standards markettings et financiers des zoos historiques français.
L'investissement financier a été massif et important, sans recherche de retour sur investissement, compte-tenu de nos motivations.
Depuis son ouverture en juillet 2013, l'administration multiplie les procédures de fermetures, ouvertures, qui sont pratiquement tout le temps désavouées par la justice, et, fragilise sérieusement l'activité et la pérénité de l'entreprise.
Par ailleur elles sont accompagnées à plusieurs reprises de tentatives de saisie de tout (2019), ou partie de nos animaux, créant détresse, incertitude et désordre !
Bientôt, nous détaillerons un historique explicatif de toutes ces procédures que nous vous exposerons par étapes afin d'être précis car nous sommes à la croisée des chemins !

Le ZOO est-il utile pour le TARN ?

Le ZOO doit-il continuer ou arrêter son activité ?

Votre avis !

Dans quelques jours, quand nous aurons réuni toutes les procédures passées, et à venir, nous communiquerons la suite ...

NB: la préfecture a signifié un arrêté de fermeture du zoo depuis décembre 2021 sans donner de perspective d'ouverture. Nous avons saisi le tribunal administratif (Toulouse) pour demander que la justice apprécie la légalité de cette arrêté de fermeture .

début juillet après 6 mois de fermeture qui succédaient à 2 ans de fermeture sporadiques covid19 et des pertes financières importantes, les services de la préfecture ne souhaitant, peut être pas s'expliquer devant la justice lors de ce référé, a choisi la veille du procès ( le 6 juillet 2022), de nous autoriser a ouvrir le zoo.

Nous sommes cependant rendu au tribunal qui n'a pu que constater que la préfecture s'était exécuté, mais la justice a cependant infligé aux services de la préfecture l'obligation de payer les frais de justice.

Nous sommes donc ouvert par arrêté préfectoral.

Pourtant nous n'ouvrirons pas actuellement car nous sommes en cours d 'analyse de tous ces évènements très préjudiciables au zoo afin de savoir la suite a donner a cette entreprise, ........

A LA CROISÉE DES CHEMINS ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article